Crowdfunding.fr

Articles récents


Commentaires récents


Archives


Catégories


Méta


Comment le Crowdbanking peut se développer entre liberté et garantie ?

Malik GoulamhoussenMalik Goulamhoussen

Crowdbanking, le nom revient de plus en plus souvent dans le milieu de la création d’entreprise. Les porteurs de projets et les initiateurs de start-ups ont depuis de longues années compris l’importance et l’originalité du financement participatif dans le bouclement de leur budget prévisionnel. Crowdfunding et Crowdbanking semblent donc revêtir, en matière de création d’entreprise, le même objectif. Permettre aux jeunes pousses d’accéder à une vaste solution de financement en s’adressant à la communauté. Comme toute source de financement, le Crowdfunding s’est structuré et organisé pour répondre à ce succès prévisible.

Le Crowdbanking, quand le Crowdfunding tend à ressembler aux autres sources de financement

Nous vous avons déjà parlé, à plusieurs reprises, des codes et des règles à respecter lorsque vous déposez un dossier de Crowdfunding. Même si il apparaît comme une forme innovante et originale de financement, le Crowdbanking implique donc nécessairement le respect de certaines contraintes. Les plateformes de Crowdfunding édictent ainsi des exigences, auxquelles les créateurs d’entreprise doivent se plier.

Chacune de ces plateformes de financement participatif imagine les critères de sélection pour filtrer les dossiers les plus attrayants (pour les épargnants et les investisseurs). Et certains regrettent déjà le temps de la liberté, celui où chacun pouvait déposer un dossier en s’affranchissant de toutes ces contraintes.

Crowdbanking et financement d'entreprise

Boucler son financement, un parcours du combattant ?

Un retour aux sources pour accroitre l’attractivité du Crowdbanking

Car à l’origine, le Crowdfunding se présentait comme la solution permettant aux créateurs d’entreprises de s’adresser directement aux épargnants et investisseurs. Aujourd’hui, même si le business model de ce secteur d’activités, n’est pas remis en cause, force est de constater que les entreprises en création s’adressent avant d’atteindre les investisseurs, aux plateformes de financement participatif.

Face à ce constat, une startup créée en 2012 à San Francisco s’est lancée dans la simplification de ce financement participatif. Tilt, l’entreprise a été créée sous le nom de CrowdTilt, propose donc une simple appli, accessible depuis tous les équipements informatiques (PC, tablettes, Smartphones, …). Chacun peut ainsi lancer son appel à financement sans passer par une plateforme de Crowdfunding. Plus de liberté donc, mais aussi une rentabilité plus importante puisque la traditionnelle commission versée à la plateforme de Crowdfunding est elle aussi supprimée.

 

Liberté ou encadrement, quel avenir pour le Crowdfunding et la création d’entreprise ?

Même si l’application proposée par Tilt a déjà permis la concrétisation de nombreux projets, les montants collectés restent dérisoires par rapport à ceux présentés par l’ensemble des plateformes de Crowdfunding. Entre la liberté pour le porteur de projet et la nécessité d’être rassuré pour l’épargnant (et donc de voire l’instauration d’un certain nombre de règles), le Crowdbanking cherche encore la voie parfaite, qui, nous n’en doutons pas, sera un compromis entre les deux.

Et vous, quelle est votre vision de ce sujet ? Liberté totale ou encadrement plus strict.

Comments 0
There are currently no comments.