Crowdfunding.fr

Articles récents


Commentaires récents


Archives


Catégories


Méta


Le prêt des investisseurs aux entreprises, une nouvelle donne bancaire ?

Malik GoulamhoussenMalik Goulamhoussen

Si le monde de l’entreprise s’est trouvé révolutionné par l’émergence du Crowdfunding, c’était au départ par le formidable coup de pouce, que représentait ce financement participatif lors de la création de start-ups. Depuis, les choses ont bien changé, puisque le phénomène permet désormais aux entreprises déjà créées de se financer par ce biais d’une part mais aussi de répondre aux attentes des investisseurs d’autre part.

Un encadrement du prêt des particuliers aux entreprises; une aubaine pour les investisseurs

Quelques articles et quelques commentaires ont accompagné l’adoption d’une loi majeure dans le droit français. Sans déclencher de polémique (ou en tout cas, les polémiques nées de cette décision n’ont pas pris d’ampleur), la législation française a cassé, en octobre 2014, le monopole bancaire. Depuis cette date, il est possibles aux investisseurs, qu’ils soient institutionnels ou de simples particuliers, de prêter aux entreprises en recherche de financement.

Cela n’a l’air de rien, et pourtant. Les créations d’entreprises s’appuient déjà en partie sur le financement participatif, et désormais elles pourront accélérer leur développement grâce à de nouvelles plateformes de Crowdfunding, qui se sont créées en se spécialisant dans ce prêt aux entreprises.

 

Financement participatif

Le Crowdfunding, un financement assuré en touts occasions ?

Une démarche gagnant – gagnant dans l’air du temps

Même si le phénomène est encore balbutiant, une petite cinquantaine de plateformes existe désormais sur ce secteur ultra spécialisé.  La législation a certes imposé de nombreuses contraintes (autorisation pour les plateformes de Crowdfunding souhaitant se lancer dans l’aventure, limitation des prêts à un million d’euro par projet, ….), mais la tendance pourrait néanmoins s’accélérer car le système repose sur des bénéfices pour les deux parties.

En effet, en permettant aux investisseurs de prêter directement aux entreprises, le législateur répond à deux constats majeurs du système bancaire face aux entreprises :

  1. L’accès au crédit bancaire pour les entreprises est devenu plus difficile qu’autrefois. La création d’un médiateur et les appels à la compréhension lancée par les autorités à destination des banquiers n’ont pas infléchi ce durcissement de position.
  2. Les investisseurs sont en quête de placements rentables, à un moment où les taux sont au plus bas.

Une nouvelle stratégie de développement pour les entreprises

Bien que le phénomène n’inquiète pas encore (officiellement en tout cas) les banques, il permet néanmoins aux entreprises d’envisager différemment leur développement. Puisque ces dernières se sont créées en partie grâce à ce financement participatif, et qu’elles peuvent désormais se retourner vers ce mode de financement au cours de leur existence, elles vont être de plus en plus incitées à mobiliser et à renforcer leur communauté d’investisseurs. N’est-ce pas alors une alternative au système bancaire traditionnel, qui est en train de se dessiner pour les années à venir ?

 

Comments 1
  • Stéphanie
    Posted on

    Stéphanie Stéphanie

    Répondre Author

    Merci Malik pour ces infos mais pouvez-vous me dire si il existe un contrôle à posteriori de l’utilisation des fonds lorsque l’on croxdfunde pour créer une entreprise ?
    Je vous lis chaque semaine mais j arrive pas à avoir réponse franche et claire sur sujet


Leave a Reply to Stéphanie
Cancel Reply