Crowdfunding.fr

Articles récents


Commentaires récents


Archives


Catégories


Méta


Les banques à la peine face au succès du Crowdfunding !

Malik GoulamhoussenMalik Goulamhoussen

 

Une étude américaine démontre que le succès grandissant du Crowdfunding se fait en partie au détriment des établissements bancaires. Une baisse des bénéfices des banques et un accès plus facile au financement pour le plus grand nombre, tel est le constat dressé par cette étude, qui laisse néanmoins planer de nombreux doutes sur l’avenir du financement participatif.

Le Crowdfunding, une alternative au financement traditionnel

Dans tous les secteurs, dans lesquels il se développe (Culture, Création d’entreprises, ….), et quelle que soit la forme qu’il revêt (Contreparties, Actionnariat, Crowdlending, …), le Crowdfunding représente une solution alternative au système bancaire traditionnel.

Même si le financement participatif a longtemps été considéré comme marginal, les plateformes de Crowdfunding se sont employées à en rendre l’accès plus facile et plus rapide au plus grand nombre. Les pays se sont alors engagés dans la voie de la réglementation, et en fonction des contrées concernées, le Crowdfunding peut désormais se retrouver dans presque tous les pans de l’économie.  Même en France, pays souvent présenté comme conservateur et peu enclin aux révolutions, le prêt des particuliers aux entreprises, ce que l’on dénomme le Crowdlending, est désormais autorisé.

Les banques et le Crowdfunding

Le Crowdfunding, la banque de demain ?

Banques et financement participatif, partenariat ou concurrence ?

Par définition, ce qui est financé par une opération de Crowdfunding ne sera pas du ressort des banques et échappe donc à l’action des institutionnels du financement. Les acteurs traditionnels du financement de la création d’entreprise ou encore de l’investissement immobilier des entreprises voient ainsi les plateformes de Crowdfunding leur « dérober » une partie des activités, qui leur étaient jusque-là réservées.

On présente souvent le Crowdfunding, principalement en ce qui concerne la création d’entreprise, comme une solution complémentaire, dans la mesure où le financement participatif s’accompagne, dans une grande majorité des cas, d’un recours à une forme plus traditionnelle de financement. Et pourtant, nous pouvons néanmoins bien parler de concurrence, puisque plateformes de Crowdfunding et établissements bancaires convoitent la même chose et rivalisent donc d’imagination pour rendre leurs offres respectives plus attrayantes et plus attractives.

Les banques, des victimes du succès du Crowdfunding ?

Goldman Sachs, le célèbre institut financier, a ainsi réalisé une étude sur ce phénomène portant sur le marché américain uniquement. Mais nous ne doutons pas que les conclusions d’une telle étude menée en France ou en Europe seraient similaires. L’étude estime que dans les 5 prochaines années, les banques verront s’envoler 11 milliards de dollars par an au profit des plateformes de Crowdfunding.

Moins de financement donc moins de commissions à percevoir et moins d’intérêts à encaisser. Le constat est sans appel. En 2015, le Crowdfunding (de manière générale et sous toutes ses formes) auraient entrainé une baisse de 7 % des bénéfices des banques par rapport en 2014, et le rapport ne laisse que peu de place à l’optimisme pour les banquiers.

Alors les établissements bancaires vont-ils, année après année, constater cet inéluctable déclin ou au contraire mettre en place pour capter une partie de ce financement participatif ?

Comments 0
There are currently no comments.